The Insurrection is Near : Un forum Marvel qui a fait peau neuve ! Venez incarnez vos personnages préférés !
 

 :: Avant propos :: Validés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Midas aux mains d'arg... d'or

avatar
Messages : 28
Voir le profil de l'utilisateur




Midas Misthophoros
Indépendants
Lun 3 Juil - 3:23




Midas Misthophoros
feat matt bomer

Look into my eyes, it's where my demons hide !
Idépendant

Qui je suis

Nom : Misthophoros
Prénom(s) : Midas
Surnoms : Le Golden Boy
Alias : Aucun
Age : 32 ans
Lieux de naissance : Région d’Athènes, Grèce
Date de naissance : 22 Avril
Nationalité : Grec
Métier : Joaillier
Orientation sexuelle : Asexuel
Situation amoureuse : Célibataire
Il conduit une moto de sport ▬ Malgré son travail, il ne porte pratiquement aucun bijoux ▬ Il porte seulement une bague ▬ Cette bague est un cadeau pour avoir été majeur de sa promo ▬ Il ne bois jamais d'alcool ▬ Il ne cuisine pas, il se fait tous le temps livré ▬ Il écoute pratiquement que de la musique classique ▬ Il bois beaucoup de thé ▬ Il aime l'art ▬ Il possède des objets d'art

Passe ta souris si tu veux en savoir plus
Espèce :MutantProvenance des pouvoirs : GénétiqueType de pouvoir : TactileRecensement : NON▬ Inventé
DERRIÈRE L’ÉCRAN: Je m'appelle Riki et j'ai 22 ans. Vous pouvez donc vous en douter, je suis un garçon. J'ai connu le forum grâce à Kath et je le trouve bien, j'aime beaucoup. Je vous autorise à en faire un scénario si mon compte se retrouve supprimé.
Le petit mot de la fin


EN SAVOIR PLUS SUR MOI

Caractère
Au premier regard Midas parait charmeur, doux, et même si sa carrure n'est pas massive, il parait physique. Souvent paré, pour ne pas dire toujours, d'un costume blanc, il est toujours muni de deux gants. Un rouge à la main droite et un noir à la main gauche. Bien qu'il semble souriant, son sourire cache toujours un coté malsain, comme un prédateur, ce genre de sourire qui vous glace le sang, car il semble prêt à ce jeté sur vous pour vous dévorer. Peu de gens l'ont vu avec un réel sourire de bonheur. Et bien qu'il soit très sûr de lui, il semble toujours remettre les choses en question. Et c'est sûrement les seules choses que vous pourrez percevoir de lui. Froid distant et semblant n'être atteint par absolument rien.
Une montre à gousset en or accroché à la ceinture, une canne d'un ébène des plus noirs, un anneau en or blanc surmonté d'une tête de serpent en argent aux yeux grenat. Tout cela sont ses atouts. De temps à autre, lors des moments de pluie, il porte un chapeau gris sombre. Toujours sur son 31 jamais rien n'est laissé au hasard, tout est prévu avec énormément de minutie, que ça soit ses habits, ou sa manière de tenir son entreprise.

Pouvoir
Description des pouvoirs : Transmutation en or : Peut transmuter les choses en or (main gauche). Animation des objets inanimés : Peut animer les objets (main droite).
Niveau de maîtrise : Maecenas id orci a dolor semper volutpat. Phasellus eleifend massa ex, nec interdum nisi venenatis non. Nullam convallis, tellus at tempus hendrerit, leo nunc malesuada nibh, eget elementum justo neque eget dui.
Niveau attribué : 3

Habilité
▬ Génie : Grande capacité à apprendre rapidement les choses. [✓ Acquis]
▬ Psychologie : capacité à analyser les gens. [✗ Non-Acquis : 150pts]
▬ Doctorat en ingénierie : Compétence avancer en ingénierie et en robotique. [✓ Acquis]
▬ Auto défense : capacité à se protéger soit même au Corps  à corps. [✗ Non-Acquis : 200pts]
▬ Doctorat en histoire de l'art : grande connaissance artistique, capable de reconnaitre un vrai d'un faux. [✓ Acquis]
▬ Connaissances ésotériques : Connaissance à propos des mondes autres que la terre. [✗ Non-Acquis : 250 pts]
▬ Armée en terre cuite : Armée en terre cuite animés qui lui obéies ( environ 200 hommes, dans sa cave devant le coffre). [✓ Acquis]
▬ Costume blanc par balle : Costume, en fibre de kevlar.  [✓ Acquis]
▬ Sociopathe : Contrôle totale sur ses émotions, incapacité à définir le bien ou le mal. [✓ Acquis]
▬ Polyglotte : Japonais, Chinois, Français, Anglais, Espagnol, Grec, Latin, Grec Ancien. (Parler couramment et écrit.). [✓ Acquis]
▬ Escrimeur de talent : Compétence au combat à l'épée. [✓ Acquis]
▬ Canne épée : Canne en ébène ornée d'un maillon en or blanc, et d’une tête de serpent. De la canne peut sortir une épée en acier.  [✓ Acquis]
▬ Ambidextre : Capable d'utiliser ses deux mains comme main directrice. [✓ Acquis]

Histoire
Si je dois vous raconter son histoire, je dois remonter avant sa naissance.
Dans la magnifique région d’Athènes, se trouve un petit village. Ses falaises bordent la Mer Méditerranée, il y fait toujours beau et chaud. On pourrait y voir un petit coin de paradis, et ce fut le cas pour la famille Misthophoros, du moins pour un temps. Ses parents s’y installaient. Rapidement, ils acquirent une petite renommée dans ce village, leurs talents étaient appréciés à leur juste valeur. Lui était mécanicien, et elle était bijoutière. Chacun avait un don dans son domaine, mais pas seulement, bien qu’ils n’en étaient pas fiers et qu’ils les cachaient. Ils étaient mutants. Et malgré que cela aurait pu leur rendre la vie plus facile, ils vivaient de leurs métiers et voyaient paisiblement leur famille grandit. Ils la fondèrent deux ans après leur arrivée. Le petit Midas venait de naître, il ne présentait aucunement des mutations de ses parents ce qui les rassura énormément. Mais les gens peuvent être cruels.

Une nuit, Midas fut réveillé par des bruits et une lumière étrange. Il avait fêté son 5e anniversaire, son père lui disait sans cesse que maintenant il était grand, il ne devait pas avoir peur. Mais ce conseil fort peu judicieux condamna ses parents. Cette lumière et ces bruits étaient des cris de colère et de haine à l’encontre de ses parents mutants. Lorsque les villageois détruisirent la porte, sa mère hurla avant d’entrer dans sa chambre. Ils furent acculés dans le grenier. Le chef du village s’avança le pas lourd.
«Vous êtes des monstres. Vous devez mourir.» Midas incrédule s’avança « Non, ils non rien fait, vous mentez !»
Son père, la main droite enveloppé dans un gant, esquissa un sourire. Sa femme, la main gauche gantée, se colla à lui. On lisait de la fierté dans leurs regards. Ils savaient qu’ils mourraient quoi qu’il arrive, mais Midas les verrait toujours comme des gens normaux. Alors qu’il gisait sur les corps sans vie de ses parents, un homme s’avança, Midas ne le connaissait pas.
«Vous avez puni ce que vous avez condamné, mais cette enfant doit vivre, il est innocent»
Un silence s’installa et Midas se réveilla dans un orphelinat.
Il garda à jamais cette nuit dans sa mémoire. Ayant pour seul souvenir deux gants. Un noir et un rouge.

Mais son premier réveil ne fut pas des plus agréables : le souffle court, il ouvrit les yeux, deux personnes le bloquaient sur un petit monticule de paille qui devait lui servir de paillasse. Un troisième lui frappait les côtes avec force, il finit par gémir et se replier sur le sol, serrant fort contre lui les deux gants.
L’un de ses assaillants prit les gants et un autre son sac. Proscrit et meurtri, il finit la nuit comme ça, seul, crachant du sang, le nez cassé et les côtes lui faisant vivre le martyr.
Le lendemain, il fit la connaissance de ses «camarades». Il les observa un à un. Il vit l’enfer ou il allait vivre. Les semaines passaient et les plus forts prirent un malin plaisir à tout lui prendre. Encore et encore, chaque nuit, il ne dormait que d’un œil, les rats grouillaient, et la peur était pesante. Il repensait aux mots de son père «Soit fort mon fils, tu es grand maintenant.»
Les bas quartiers d’Athènes sentaient la mort et la décrépitude. Aucune maison n’était entière et les gens le voyaient comme un chien errant, mort à l’intérieur, et ils avaient raison. Peu à peu, il démontrât de grandes capacités intellectuelles et manuelles. Bien qu’il ne fût pas le plus fort, il trouvait toujours un moyen de leur faire payer chaque coup qu’il recevait, qu'ils finirent par regretter amèrement, car sa réflexion lui permettait de se défendre et peu à peu, il gravit les échelons, puis il sauta une classe. Et à l’âge de 17 ans, il finit son école préparatoire. Malgré l'enfer qu'il avait vécu, il était devenu le roi de l'orphelinat. Car il avait su écraser ses ennemis, il avait fait chèrement payer à ceux qui avaient volé ses gants le premier jour. Il n'avait plus que ça et il y tenait plus qu'à la prunelle de ses yeux.
Les années avaient passé, mais il n’avait pas beaucoup changé. C’était toujours un garçon distant et froid, frêle et maigrelet. Lors de sa remise de diplômes, il déclina le fait de faire un discours. Bien que major de sa promo, il n’avait rien à leur dire. Il n'était pas à l'aise avec les gens, en plus de ce sentiment froid et distant qu'il s'imposait, son humour était presque malsain tout comme son don pour frapper là ou il ne fallait pas. Et malgré tout ça, il avait un sourire charmeur.
Ses notes lui permirent de décrocher une bourse pour partir aux USA, le rêve américain, il y croyait. Il quitta son pays et il arriva à la prestigieuse université de Stanford. Il fut vite rempli de désillusions. Bien qu’il ait un lit, c’était comme à l’orphelinat. Mais les plus forts n’étaient plus ceux qui frappaient et terrorisaient les autres, mais ceux qui avaient les parents les plus riches.
Lui avait une bourse certes, mais en plus de devoir maintenir une certaine moyenne, il devait travailler. Par chance, un joaillier avait besoin d’un apprenti.

Mais il ne faut pas croire que la vie était bien meilleure. Son double cursus, Ingénieries et Art et Langue Étrangère, ainsi que son travail ne lui laissait aucun moment de répit. Les nuits étaient de plus en plus courtes et les journées de plus en plus affreuses. Son colocataire, le fils d’une riche famille d’avocats, rentrait tous les soirs saoul ou drogués. Lorsqu'il était accompagné, il obligeait Midas de partir de la chambre. Et il méprisait Midas, mais malgré ça, il le payait pour qu'il fasse ses dissertations. Alors malgré tout, il avait un certain respect, car Midas n’avait jamais en dessous de A. Le seul moment où Midas prenait du bon temps en dehors de ses études, c'était les cours d'escrimes qu'il prenait au sein du club d'escrime de la faculté. On lui avait proposé le poste de capitaine, mais il avait refusé, il voulait simplement profiter de ce moment de paix.

Son maître d’apprentissage appréciait énormément Midas, son assiduité et son engouement pour apprendre de nouvelles choses le dépassaient, tout comme l’énergie dont il arrivait à faire preuve.
Un jour, et de ce que je sais c’est le seul, Midas arriva en retard, son maître circonspect l’interrogea sur son retard. Il n'eut jamais de réponses, mais quand il remarqua quelque taches de sang sur sa chemise et sur ses gants qu’il ne retirait presque jamais, il s’inquiéta. Sa douce épouse qui adorait Midas leur préparait de temps à autre un bon repas chaud, aux moins ils étaient sûrs qu’il mangeait correctement, et pour les remercier Midas donnait des cours particuliers à leurs filles qui faisaient des études de commerce.  C’étaient deux jumelles ravissantes.
L’une était rousse aux yeux vermeils qui appréciait beaucoup Midas, et l’autre était blonde et avec son petit ami, ils prenaient un malin plaisir à discréditer Midas et à se moquer. Midas ne connaissait rien aux choses de l'amour, pour lui, c'était simplement leur professeur.
La rousse se prénommait Kelly, elle passa le chercher pour une soirée, Midas était son cavalier, et si je puis me permettre, Midas et les normes sociales étant dans deux univers différents la soirée fut…mouvementée. Il avait accepté car les parents de Kelly avaient accepté qu'elle y aille que si Midas était son cavalier. Elle adorait l'idée, Midas accepta pour faire plaisir, il aimait cette famille.


Lorsqu'elle arriva «chez lui» vers 21h, Midas était «prêt».
«C’est ça que tu appelles te faire beau ?» dit-elle en éclatant de rire en voyant Midas dans sa chemise habituelle.
«Hé ho, je t’accompagne déjà, tu ne vas pas te mettre à critiquer ma tenue», c’était une des rares personnes avec qui Midas souriait.
Ils arrivèrent à la soirée, un immense manoir dans le quartier riche. Il n’avait pas remarqué, mais la robe bleu de Kelly la rendait sublime, il s’en voulut de ne pas lui avoir fait de compliment.
Lorsqu’il entra, Kelly au bras, il eut un pincement au cœur. Ce n’était pas sa place. Kelly vus son anxiété, elle avait un don pour cerner Midas, ce que peu de gens faisaient. «Hé ho Quasimodo, tu es avec Esmeralda alors souris», dit-elle en le tirant à l'intérieur.
Il esquissa un sourire comme elle seule savait lui donner.
Mais les bons moments sont toujours éphémères. Kelly partit voir sa sœur, et Eduard, le fameux colocataire, remarqua Midas. Lui et son équipe de foot l’approchaient en le raillant.

«Ils ont laisser leur rat de laboratoire sortir ? Tu as trouvé la sortie du labyrinthe, microbe ?»
Midas resta impassible, ce qui énervait Eduard, qui était déjà à un stade d’alcoolémie plus qu'avancé. Eduard décrocha un coup de tête dans le plexus et Midas recula d’un bon mètre.
Kelly voulut intervenir, mais sa sœur l’en empêcha. Ce qui se passa ensuite ce soir-là ne peut pas être raconté. Vous perdriez foie en l’humanité. Et même moi, je ne suis pas sûr de ce qui s'est passé.
Mais vous devez savoir une chose. Si un sentiment avait pu encore exister ce soir-là, la noirceur la plus profonde avait réussi à s’emparer de Midas. Et Midas ne décrocha plus aucun mot en dehors des cours.
Malgré ça, Eduard valida son année, Midas lui avait donné assez d’avance pour réussir malgré son incompétence.
Midas, double major de ses promos, devint chef de dortoir. Il avait sa chambre seul au moins. C’est sûrement ce qui l’a fait accepter. Il continua son travail en plus de la faculté. Kelly n’osa jamais lui reparler suite à l’incident. Elle vécut une vie d’étudiante normale loin de Midas.

Mais l’histoire ne fut pas finie. Midas décrocha un double doctorat à l’âge de 25 ans, ainsi que son diplôme en joaillerie. Mais surtout, il fut remarqué par un de ses professeurs, un de ses «préférés», son professeur de robotique, il était payé par Stark Industrie pour dénicher des génies. Il partit avec pour seul regret de ne rien avoir vécu avec cette rousse aux yeux vermeil qui l’avait vue comme un être humain.
Midas fut recruté sans le moindre souci. Ses notes suffirent, il n'eut même pas à décocher un mot. Il travailla 5 ans sur un projet militaire top secret, continua la fabrication de bijoux et de montres.
En 2015, un événement chamboula sa vie. Lors d’un travail pour fabriquer des amures type «IRON MAN» le mini réacteur explosa, Midas fut le seul rescapé, mais une chose avait changé en lui. Il enleva ses gants, qui était la seule chose à ne pas avoir été abîmée ni par l'explosion ni par le temps, et il posa sa main contre un mur pour s’appuyer.
Midas fut pris de panique lorsque le mur se changea en or. Il regarda ses mains un long moment… Qu’était-il devenu ? Est-il un de ces mutants dont il avait entendu parler ? Mais le pire était à venir, il toucha les restes fumant de l'armure, qui prit vie.
Il lui fallut un certain temps avant d’appréhender ses pouvoirs. Il allait devoir les cacher. Il remarqua que le gant de sa mère n’avait eu aucune réaction et lui permettait de toucher des objets sans les transformer en or, et que celui de son père ne donnait pas vie aux objets. Il ouvrit alors une bijouterie de luxe. Il fabriqua de l’or de manière à ouvrir sa boutique, mais surtout de manière à obtenir la collection géante. Une collection de tableaux et d'œuvres d'art antiques, commencée grâce à son travail fort bien payé chez Stark, mais ça ne lui suffisait plus, il était au-dessus des autres avant mais maintenant, il était devenu sur humain.
Il s’installa dans le quartier de Hell’s Kitchen où il ouvrit une fonderie prêt du port. Il devint vite connu dans le quartier, et il traîna peu a peu avec des gens peu fréquentable. Il devint receleur et lorsqu’il fit l’acquisition d’une partie de l’armée en terre cuite de l’Empereur de Chine, il les anima et en fit une armée pour se protéger. Sous sa bijouterie se trouve un passage caché où il avait tous ses objets, il était en quête d'objets ésotériques voir magiques. Il fut connu sous le nom du Golden Man. Il ne voulait nullement s'étendre, ni faire parler de lui, simplement réussir à rassembler une collection immense d'objets. Il plaça un système de sécurité qui ne laissait passer que lui, la porte étant animé tout comme l'armée de soldats en terre cuite et plusieurs armures d'acier.

Une fois un nom et une position acquise, il voulut revoir Kelly, son maître s’inquiétait pour lui, il avait l'air différent. Midas prit le thé simplement, expliquant son parcours et son accident avant d'avoir ouvert sa bijouterie. Son maître était fier de lui, mais lisait en lui une solitude extrême. Il apprit aussi que Morgane, la sœur de Kelly était toujours avec le même trou du cul, et qu'elle était serveuse. Midas le cacha, mais une certaine satisfaction l'ampli. Mais celle qui l’intéressait était Kelly, il apprit qu'elle était partie vivre avec son mari, et qu'ils avaient une fille. Midas se crispa, les remercia et partit à sa recherche.
Midas comprit alors que ce monde ne le rendrait jamais heureux. Alors la dernière miette de sentiment disparut. Il apprit qu’elle avait stoppé les études pour élever sa fille. Midas se mit en tête de lui offrir la belle vie. C'était sûrement la seule chose qu'il pouvait lui offrir : un avenir pour elle et sa fille.
Une fois chez, elle ne le reconnut pas. Le jeune homme mal habillé était devenu un charmant homme d’affaires, costard blanc, et chemise noire. Elle ne crut pas que c’était lui au début, mais après la référence à la soirée, la mine de Kelly blêmit.
Ils discutaient de leurs vies, de leurs choix. Midas avait tout, mais n'était pas heureux, elle n'avait en apparence rien, mais l'était. Il proposa de lui donner ce qui lui manquait, une situation stable et un avenir pour sa fille dans la faculté de son choix.
Enfin en apparence, il comprit vite que la seule chose qui lui donnait du courage et de la joie était sa fille. Mais elle refusa, elle s'en voulait de ne pas l'avoir aidé et de l'avoir protégé. Ce n'était pas à lui de le faire, mais à son ivrogne de mari.
Après plusieurs heures à parler d’eux, Midas voulut partir, mais le mari de Kelly rentra, saoul. Il crut que Midas était l’amant de sa femme et voulut le frapper. Midas, n’ayant jamais supporté un choc physique, fut mis à terre. Kelly voulut s’interposer, mais son mari la frappa. Une fois au sol, il continua devant le regard de la petite en pleure qui fut réveillée par les bruits. Midas prit de colère, enleva sont gant gauche et toucha le mari qui devint une statue d’or. Kelly hurla, elle voulut fuir, mais en voulant la rattraper Midas la toucha. Elle fut aussi transformée en statue. Midas, prit de colère, emmena la petite loin. Il envoya ses hommes récupérer les statues. Il déposa la petite qui n’avait rien vu de son pouvoir à cause de ses pleurs, la peur l'ayant fait fuir dans sa chambre, dans un grand foyer pour enfants riches où elle serait bien traitée. Midas paya assez cher pour que le gérant ne pose aucune questions. Il garda la statue de la seule femme qu’il n’aima jamais pour ce rappeler ce que ce pouvoir lui avait pris. Mais que maintenant, il allait lui rendre.
Il rattrapa une vie de martyr, tuant chaque personne qui lui avait fait du mal en envoyant des statues, où qu’ils soient, qu’ils aient changés ou non.

L’année qui suivit, il continua d’amasser des trésors inouïs, restant à l’écart de tout conflit même pendant la «Civil War» ou lorsque Fisk tenta de prendre le contrôle de Hell's Kitchen. Il tissa des liens avec Elizabeth dans sa quête d’œuvre d’art, cette femme aussi charmante que mortelle ne savait rien de son pouvoir, mais Midas la savait assez intelligente pour qu'elle se doute d'une chose ou deux à son sujet.
Il cherchait un objet permettant de lui rendre Kelly, et il serait prêt à tout pour ça. Maintenant, je dois me battre pour la retrouver. Et je compte bien écrire cette histoire.



©️ Nalex

____________________________
Le Golden BoyLa vie est un simple jeu, il suffit de bien choisir le quel, pour gagner à chaque fois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 823
Lun 3 Juil - 3:26

Bienvenue petit nouveau !
The Insurection Is Near.



Un nouveau viens d'arriver ! pompom

Remarque de la folle qui poste : Yeah ! Enfin !!! J'ai hâte rp ! :3 wow

Bienvenue sur The Insurection Is Near, on espère que tu te plaira. Il y a quelques petites informations qu'il faut que l'on te communique, tout d'abord il faut que tu saches que tu as deux semaines pour finir ta fiche, évidemment si tu as un soucis et que tu as besoin d'un délai supplémentaire n'hésite pas à demander. Promis on ne mord pas !
Si tu as une question, n'hésite pas non plus à envoyer un message privé à l'une des administratrices qui se fera une joie de te répondre. Pour le moment tu as le droit de venir nous voir sur la chatbox.

Bon courage pour ta fiche ! heart


code (c) black pumpkin


____________________________
Hopeless
Parce que j'ai peur du silence, j'ai peur de l'indifférence. Je prends la parole pourtant à mon tour. J'aurais du faire le détour. Alors je me renferme, je suis seule avec moi. Pour parler à soi-même, on ne dérange que soi.

©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 471
Lun 3 Juil - 10:08
Bienvenue ! Si tu as fini n'hesites pas à nous le dire Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 100
Lun 3 Juil - 21:16

Tu es Validé(e) !
The Insurection Is Near.



Bravo ! birthday  

Remarque de la folle qui poste : Histoire a couper le souffle, un perso qui promet de très beau rp ! Au passage super plume !  jump  

Nous avons le plaisir de t'annoncer que tu es validé(e) ! clap  
Tu peux dès à présent recenser ton avatar (clique ici) pour ne pas te le faire prendre, le métier de ton personnage (clique ici) ainsi que son pouvoir (clique ici ).

Nous t'invitons aussi a lire le règlement qui se trouve (clique ici) si ce n'est pas déjà fait, ainsi que le contexte (clique ici). Si tu veut plus d'informations, tu peux aussi voir la chronologie (clique ici), les informations importantes (clique ici ) et le dictionnaire (clique ici)

Nous t'invitons à faire ta fiche de lien (clique ici), le listing de tes rps (clique ici) et tu trouvera les communications (clique ici) qui regroupent les mails, téléphones et autres réseaux sociaux ! Tu peux aussi faire tes demandes de lieux, autant habitations que professionel (clique ici)

Si cela t'intéresse, il existe une présentation de l'équipe administrative (clique ici)

Encore une fois BIENVENUE ! Et amuse toi bien parmi nous !

Si jamais tu as des questions, n'hésites pas la boite mp des Administratrice t'es ouverte !

Le Staff de Marvel ! love  


code (c) black pumpkin


____________________________
I don't mind letting you down easy. But just give it time. If it don't hurt now then just wait, just wait a while. You're not the big fish in the pond no more. You are what they're feeding on. Ain't it fun living in the real world. Ain't it good being all alone ► Ain't It Fun — Paramore.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Midas aux mains d'arg... d'or
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» 112 mains serrées—Fanfic by Sacchan AKHTS!
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]
» Nain et armes a deux mains
» Les Groupes de Luttes à mains nues
» Deux filles en manque de rp*regarde ses mains qui tremble*

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Insurrection is Near :: Avant propos :: Validés-
Sauter vers: