The Insurrection is Near : Un forum Marvel qui a fait peau neuve ! Venez incarnez vos personnages préférés !
 

 :: Avant propos :: Gestion de votre personnage :: Liens Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sigyn - « I'm not human » LIENS

avatar
Messages : 16
Mar 18 Juil - 19:01





Sigyn Laufeyson


J'aimerais voir le monde dans un grain de sable ...
Un petit cri ... Faible mais pourtant fort. La Déesse Freya venait de mettre au monde sa fille, Sigyn. Cette ancienne Valkyrie avait été lié au nain Iwaldi et ensemble, ils avaient crée cette adorable petite poupée de porcelaine. Même si le destin l’avait déjà promise à un bel avenir, rien n’avait pu prévoir l’ironie du sort qui s’abattit sur la belle. L'ombre du mal et de la mort avait trouvé dans le coeur de cette enfant, un écrin de velour et s'y installa petit à petit ...

Sigyn grandit, en beauté, en sagesse et surtout, en douceur. La douce enfant, totalement innocente, protégée par sa féroce Mère qui aurait pu tuer pour elle. Elle été heureuse dans ce petit nid qu'était sa famille. Elle adoré les fleurs, chaque jours qui passaient, nous pouvions la retrouver dans le jardin, comptemplant les diverses fleurs d'Asgard. Quand elle n'était pas dans le jardin, elle était dans la bibliothèque ou la salle de musique, jouant de la harpe. Cette jeune et adorable enfant apprennait très vite, si intéligente disait-on. Fort heureusement, la jeune enfant n'avait pas le caractère explosif de sa Mère, la déesse de la fertilité et de l’amour, qui était connue pour ses crises de rage assez ... Puissante. Bien au contraire, Sigyn n'était pas comme elle. D'ailleurs, étant bébé, elle était un vrai amour. Elle n'avait jamais pleuré sauf à sa naissance. En grandissant, jamais on ne l'entendait ce plaindre ou pleurer.

L'adolescence ... Âge où son corps change. Elle devient une magnifique jeune femme, douce et sensible. Elle gardait, malgré tout, un esprit enfantin et joyeux. Les hommes la courtisent mais elle ne se laisse pas approcher pour autant. Telle une rose que l'on veux mais qu'on ne peut pas avoir à cause de ses épines. Malheureusement, cela ne dura qu'un temps ... La douce Sigyn apprit par sa mère qu'il était temps qu'elle devienne une femme, la femme d'un homme qu'elle ne connaissait absolument pas. Elle apprit le nom de son promis: Théoric. Malgré tout, elle accepta le choix de sa mère, même si elle pensait ne jamais aimer cet homme qui, après l'avoir vu, n'était qu'un homme brusque et grossier ... Un jour, alors qu'elle se trouvait dans les jardins, le prince Loki l'approche. Elle ne recule pas, elle ne le craint pas, elle n'en a pas peur même si elle connait sa réputation ...

"Deviens ma femme." Voilà les trois mots qui boulversèrent la jeune Sigyn. Elle refusa la demande de Loki, de toute façon elle était déjà promisse à Théoric et puis ... Elle ne pouvait pas, elle n'aurait pas pu malgré l'affection qu'elle porté pour lui. C'est la dernière fois que Loki l'approcha ... Du moins, ce qu'elle pensa. Le dieu de la ruse s’arrangea cependant pour que les Trolls de Geirrodur tendent une embuscade à Théoric et l’assassinent, tandis que lui-même usurpait l’apparence du garde et rentrait en Asgard auprès de Sigyn. Son promis avait totalement changé. Il était calme et amical, même doux envers elle. Chose qui étonna la jeune femme mais qui pensa que c'était le choc de sa dernière bataille qui l'avait changer ainsi. C’est ainsi que Sigyn et « Théoric » furent mariés par Odin mais, à peine la cérémonie fut-elle achevée, que Loki révéla la supercherie. Odin se mit en colère mais Sigyn intervint immédiatement, énonçant que même Odin ne pouvait annuler leur mariage et qu’elle était désormais liée pour la vie à Loki. Pour son courage et son dévouement, Odin fit de Sigyn la déesse de la fidélité conjugale, tout en exilant provisoirement Loki d’Asgard.

Désormais, Déesse de la Fidélité, la jeune femme suivait Loki partout, comme son ombre. Seule barrière de lumière face au chaos de son âme, elle arrivait à dompté un peu le mal en lui, arrivant même à le faire sourire. Et c'est alors que Loki lui offrit un cadeau des plus merveilleux ... La venue de jumeaux. La jeune femme apporta la vie à deux enfants, deux fils: Narfi et Vali. Bien qu'ayant le tempérement de leur père, la jeune Déesse gardé toujours un oeil maternelle sur ses deux enfants, la prunelle de ses yeux. Leurs jeunes années  étaient un véritable bonheur  à vivre,  les voir se former, grandir, marcher, et même utiliser la magie.  Elle tenta de leur inculquer les mêmes valeurs  et de leur donner le même amour qu’elle avait reçu étant enfant. Mais les Nornes s'amusèrent avec la jeune Déesse ... Loki devenait de plus en plus sombre, mais le pire était à venir ... Pour punir Loki du meurtre du dieu Baldr, Vali fut changé en loup par les dieux Ases et déchira son propre frère.

Elle n'aurait jamais du voir la scène, elle n'aurait jamais du ce trouver là et pourtant ... Son cri aurait pu détruire le Biffrost. Elle hurlé tellement ... Elle pleura. Elle pleura tant son petit Narfi, le tenant dans ses bras ensanglantés. Le loup qu'était devenu Vali n'arrêter par de pleurer et la jeune femme, malgré la tristesse, tenta de le calmer, de lui dire, lui expliquer que tout irait bien ... Mais le petit Narfi s'éteignit dans ses bras, offrant un dernier sourire à sa mère qui s'effrondra en pleurs. Elle regarda alors la poussière d'Or que devient son fils rejoindre l'Autre Royaume, Héla, maudissant les Nornes et les Ases. Elle ne put même pas se remettre de cette perte que les gardes attrapèrent son dernier fils vivant avant de lui ouvrir le ventre et d'utiliser ses boyaux pour attacher Loki.

La goûte de trop dans le vase qu'était le coeur de Sigyn. Elle arrive devant Odin, le corps et les vêtements tachés de sang et lui hurla que ses enfants étaient innoncents et qu'un Roi qui ose faire du mal à des êtres innocents, n'était pas un Roi mais un Monstre. Elle ne laissa pas le temps à Odin de lui répondre qu'elle disparut. Sigyn s'enfoui dans un mutisme profond suite à cette perte. Malgré tout le mal qu'il lui avait fait, elle resté fidèle à Loki. Sigyn ne l'abandonna pas, jamais elle ne voulu l'abandonné. Elle recueuillit le poison dans un bol mais dût partir pour le vider. Loki fut alors blessé par le venin qui coulait dans ses yeux, et il en voulut à sa femme. Mais ce n'était pas important aux yeux de la Déesse. Après tout, elle avait perdue ses enfants à cause de son arrogance et de sa stupidité, alors pourquoi doit-il lui en vouloir alors qu'elle l'aide encore à ce moment présent ?

Elle aurait pu le libéré à la place mais elle avait bien trop de peine, de chagrin et surtout de rancoeur. Elle l'aimait encore mais elle avait besoin de temps. Un coup de tonnère ... Thor était arrivé, en colère et avait demander, froidement à la jeune femme qui avait fait ça. La Déesse s'écarta et fixa son beau-frère. Alors il n'avait pas été mit au courant ... Il ne savait pas ce qui s'était passé ... Une fois libre, Loki l'abandonna et la demoiselle s'exila à Vanaheim. Elle avait besoin de temps, de réconfort mais surtout de sa famille. La jeune femme joyeuse et souriante laissant place petit à petit ... A une Déesse froide et amère. Ne dormant presque plus, les cauchemars la réveillant sans cesse dans des hurlements de terreurs et des pleurs. Mais ce ne fut pas le pire pour la jeune Déesse ...

En effet, Quand Thor combattit les Elfes noirs avec Loki, ce dernier perdit la vie. Ce fut la tâche de Thor, sous la demande d'Odin, d'annoncer la nouvelle funeste à la jeune femme qui hurla de douleur, criant au mensonge, car ce n'était pas vrai, c'était impossible. Son coeur à elle battait toujours et il lui été inconcevable que celui de Loki ait cessé de battre si le sien été encore en vie. Malgré cette nouvelle, elle ne perdit pas espoir. Son amour pour Loki été toujours présent. Et elle eut raison, car un soir, alors qu'elle se dirigeait vers les balcons supérieurs pour admirer les étoiles, elle vit alors Odin se transformant en Loki. Elle ne put retenir ses larmes de joie, demandant au Dieu pardon pour toutes ses fautes, implorant même sa pitié, ajoutant qu'elle ne dira jamais rien pour révélé la supercherie. Elle propose même à Loki, qui émit l'hypothèse d'un voyage sur Midgar, de créer une copie parfaite d'Odin endormi. Sigyn y voit alors une preuve d'amour pour le Dieu, malgré ce qu'elle a subit et elle espère pouvoir retirer la glace qui orne son coeur et retrouver le Loki qui a tout fait pour faire d'elle sa femme ... Le Loki qui la rendu amoureuse ... Celui qui jura de la chérir et de l'aimer durant l'éternité. Il le faut bien ...

Trop de siècles au compteur Femme de Loki Hétéro
Divinité Arrivé sur Terre



Caractère
Jalouse ✤ Loyale ✤ Manipulatrice ✤ Fidèle ✤ Froide ✤ Réfléchie ✤ Fourbe ✤ Douce ✤ Arrogante ✤ Généreuse


Liens recherchés

Lien recherché
Je te fais confiance ... ✤ Une personne (humaine ou non) qui arriverait à "s'approcher" de la jeune Déesse et qui arriverait à lui faire ressentir de la confiance et elle serait dans la confidence par rapport a sa nature divine.
Lien recherché
Tu es mon contraire et je te hais tant ! ✤ Humain ou non, cette personne est la bête noire de Sigyn. Pourquoi ? Car cette personne à tendance à trop approcher la Déesse et cette dernière ne le supporte pas.
Lien recherché
/ Description rapide du lien recherché ... Dein Syria per speciosam interpatet diffusa planitiem. hanc nobilitat Antiochia, mundo cognita civitas, cui non certaverit alia advecticiis ita adfluere copiis et internis, et Laodicia et Apamia itidemque Seleucia iam inde a primis auspiciis florentissimae.



Code par Asi'click
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 16
Mer 19 Juil - 9:08


Vous les femmes ...


Prenom P. Nom
Nom du lien
Thalassius vero ea tempestate praefectus praetorio praesens ipse quoque adrogantis ingenii, considerans incitationem eius ad multorum augeri discrimina, non maturitate vel consiliis mitigabat, ut aliquotiens celsae potestates iras principum molliverunt, sed adversando iurgandoque cum parum congrueret, eum ad rabiem potius evibrabat, Augustum actus eius exaggerando creberrime docens, idque, incertum qua mente, ne lateret adfectans. quibus mox Caesar acrius efferatus, velut contumaciae quoddam vexillum altius erigens, sine respectu salutis alienae vel suae ad vertenda opposita instar rapidi fluminis irrevocabili impetu ferebatur.
Prenom P. Nom
Nom du lien
Thalassius vero ea tempestate praefectus praetorio praesens ipse quoque adrogantis ingenii, considerans incitationem eius ad multorum augeri discrimina, non maturitate vel consiliis mitigabat, ut aliquotiens celsae potestates iras principum molliverunt, sed adversando iurgandoque cum parum congrueret, eum ad rabiem potius evibrabat, Augustum actus eius exaggerando creberrime docens, idque, incertum qua mente, ne lateret adfectans. quibus mox Caesar acrius efferatus, velut contumaciae quoddam vexillum altius erigens, sine respectu salutis alienae vel suae ad vertenda opposita instar rapidi fluminis irrevocabili impetu ferebatur.

Prenom P. Nom
Nom du lien
Thalassius vero ea tempestate praefectus praetorio praesens ipse quoque adrogantis ingenii, considerans incitationem eius ad multorum augeri discrimina, non maturitate vel consiliis mitigabat, ut aliquotiens celsae potestates iras principum molliverunt, sed adversando iurgandoque cum parum congrueret, eum ad rabiem potius evibrabat, Augustum actus eius exaggerando creberrime docens, idque, incertum qua mente, ne lateret adfectans. quibus mox Caesar acrius efferatus, velut contumaciae quoddam vexillum altius erigens, sine respectu salutis alienae vel suae ad vertenda opposita instar rapidi fluminis irrevocabili impetu ferebatur.
Prenom P. Nom
Nom du lien
Thalassius vero ea tempestate praefectus praetorio praesens ipse quoque adrogantis ingenii, considerans incitationem eius ad multorum augeri discrimina, non maturitate vel consiliis mitigabat, ut aliquotiens celsae potestates iras principum molliverunt, sed adversando iurgandoque cum parum congrueret, eum ad rabiem potius evibrabat, Augustum actus eius exaggerando creberrime docens, idque, incertum qua mente, ne lateret adfectans. quibus mox Caesar acrius efferatus, velut contumaciae quoddam vexillum altius erigens, sine respectu salutis alienae vel suae ad vertenda opposita instar rapidi fluminis irrevocabili impetu ferebatur.

Prenom P. Nom
Nom du lien
Thalassius vero ea tempestate praefectus praetorio praesens ipse quoque adrogantis ingenii, considerans incitationem eius ad multorum augeri discrimina, non maturitate vel consiliis mitigabat, ut aliquotiens celsae potestates iras principum molliverunt, sed adversando iurgandoque cum parum congrueret, eum ad rabiem potius evibrabat, Augustum actus eius exaggerando creberrime docens, idque, incertum qua mente, ne lateret adfectans. quibus mox Caesar acrius efferatus, velut contumaciae quoddam vexillum altius erigens, sine respectu salutis alienae vel suae ad vertenda opposita instar rapidi fluminis irrevocabili impetu ferebatur.
Prenom P. Nom
Nom du lien
Thalassius vero ea tempestate praefectus praetorio praesens ipse quoque adrogantis ingenii, considerans incitationem eius ad multorum augeri discrimina, non maturitate vel consiliis mitigabat, ut aliquotiens celsae potestates iras principum molliverunt, sed adversando iurgandoque cum parum congrueret, eum ad rabiem potius evibrabat, Augustum actus eius exaggerando creberrime docens, idque, incertum qua mente, ne lateret adfectans. quibus mox Caesar acrius efferatus, velut contumaciae quoddam vexillum altius erigens, sine respectu salutis alienae vel suae ad vertenda opposita instar rapidi fluminis irrevocabili impetu ferebatur.

Prenom P. Nom
Nom du lien
Thalassius vero ea tempestate praefectus praetorio praesens ipse quoque adrogantis ingenii, considerans incitationem eius ad multorum augeri discrimina, non maturitate vel consiliis mitigabat, ut aliquotiens celsae potestates iras principum molliverunt, sed adversando iurgandoque cum parum congrueret, eum ad rabiem potius evibrabat, Augustum actus eius exaggerando creberrime docens, idque, incertum qua mente, ne lateret adfectans. quibus mox Caesar acrius efferatus, velut contumaciae quoddam vexillum altius erigens, sine respectu salutis alienae vel suae ad vertenda opposita instar rapidi fluminis irrevocabili impetu ferebatur.
Prenom P. Nom
Nom du lien
Thalassius vero ea tempestate praefectus praetorio praesens ipse quoque adrogantis ingenii, considerans incitationem eius ad multorum augeri discrimina, non maturitate vel consiliis mitigabat, ut aliquotiens celsae potestates iras principum molliverunt, sed adversando iurgandoque cum parum congrueret, eum ad rabiem potius evibrabat, Augustum actus eius exaggerando creberrime docens, idque, incertum qua mente, ne lateret adfectans. quibus mox Caesar acrius efferatus, velut contumaciae quoddam vexillum altius erigens, sine respectu salutis alienae vel suae ad vertenda opposita instar rapidi fluminis irrevocabili impetu ferebatur.

Prenom P. Nom
Nom du lien
Thalassius vero ea tempestate praefectus praetorio praesens ipse quoque adrogantis ingenii, considerans incitationem eius ad multorum augeri discrimina, non maturitate vel consiliis mitigabat, ut aliquotiens celsae potestates iras principum molliverunt, sed adversando iurgandoque cum parum congrueret, eum ad rabiem potius evibrabat, Augustum actus eius exaggerando creberrime docens, idque, incertum qua mente, ne lateret adfectans. quibus mox Caesar acrius efferatus, velut contumaciae quoddam vexillum altius erigens, sine respectu salutis alienae vel suae ad vertenda opposita instar rapidi fluminis irrevocabili impetu ferebatur.
Prenom P. Nom
Nom du lien
Thalassius vero ea tempestate praefectus praetorio praesens ipse quoque adrogantis ingenii, considerans incitationem eius ad multorum augeri discrimina, non maturitate vel consiliis mitigabat, ut aliquotiens celsae potestates iras principum molliverunt, sed adversando iurgandoque cum parum congrueret, eum ad rabiem potius evibrabat, Augustum actus eius exaggerando creberrime docens, idque, incertum qua mente, ne lateret adfectans. quibus mox Caesar acrius efferatus, velut contumaciae quoddam vexillum altius erigens, sine respectu salutis alienae vel suae ad vertenda opposita instar rapidi fluminis irrevocabili impetu ferebatur.

Prenom P. Nom
Nom du lien
Thalassius vero ea tempestate praefectus praetorio praesens ipse quoque adrogantis ingenii, considerans incitationem eius ad multorum augeri discrimina, non maturitate vel consiliis mitigabat, ut aliquotiens celsae potestates iras principum molliverunt, sed adversando iurgandoque cum parum congrueret, eum ad rabiem potius evibrabat, Augustum actus eius exaggerando creberrime docens, idque, incertum qua mente, ne lateret adfectans. quibus mox Caesar acrius efferatus, velut contumaciae quoddam vexillum altius erigens, sine respectu salutis alienae vel suae ad vertenda opposita instar rapidi fluminis irrevocabili impetu ferebatur.
Prenom P. Nom
Nom du lien
Thalassius vero ea tempestate praefectus praetorio praesens ipse quoque adrogantis ingenii, considerans incitationem eius ad multorum augeri discrimina, non maturitate vel consiliis mitigabat, ut aliquotiens celsae potestates iras principum molliverunt, sed adversando iurgandoque cum parum congrueret, eum ad rabiem potius evibrabat, Augustum actus eius exaggerando creberrime docens, idque, incertum qua mente, ne lateret adfectans. quibus mox Caesar acrius efferatus, velut contumaciae quoddam vexillum altius erigens, sine respectu salutis alienae vel suae ad vertenda opposita instar rapidi fluminis irrevocabili impetu ferebatur.

Prenom P. Nom
Nom du lien
Thalassius vero ea tempestate praefectus praetorio praesens ipse quoque adrogantis ingenii, considerans incitationem eius ad multorum augeri discrimina, non maturitate vel consiliis mitigabat, ut aliquotiens celsae potestates iras principum molliverunt, sed adversando iurgandoque cum parum congrueret, eum ad rabiem potius evibrabat, Augustum actus eius exaggerando creberrime docens, idque, incertum qua mente, ne lateret adfectans. quibus mox Caesar acrius efferatus, velut contumaciae quoddam vexillum altius erigens, sine respectu salutis alienae vel suae ad vertenda opposita instar rapidi fluminis irrevocabili impetu ferebatur.
Prenom P. Nom
Nom du lien
Thalassius vero ea tempestate praefectus praetorio praesens ipse quoque adrogantis ingenii, considerans incitationem eius ad multorum augeri discrimina, non maturitate vel consiliis mitigabat, ut aliquotiens celsae potestates iras principum molliverunt, sed adversando iurgandoque cum parum congrueret, eum ad rabiem potius evibrabat, Augustum actus eius exaggerando creberrime docens, idque, incertum qua mente, ne lateret adfectans. quibus mox Caesar acrius efferatus, velut contumaciae quoddam vexillum altius erigens, sine respectu salutis alienae vel suae ad vertenda opposita instar rapidi fluminis irrevocabili impetu ferebatur.

Prenom P. Nom
Nom du lien
Thalassius vero ea tempestate praefectus praetorio praesens ipse quoque adrogantis ingenii, considerans incitationem eius ad multorum augeri discrimina, non maturitate vel consiliis mitigabat, ut aliquotiens celsae potestates iras principum molliverunt, sed adversando iurgandoque cum parum congrueret, eum ad rabiem potius evibrabat, Augustum actus eius exaggerando creberrime docens, idque, incertum qua mente, ne lateret adfectans. quibus mox Caesar acrius efferatus, velut contumaciae quoddam vexillum altius erigens, sine respectu salutis alienae vel suae ad vertenda opposita instar rapidi fluminis irrevocabili impetu ferebatur.
Prenom P. Nom
Nom du lien
Thalassius vero ea tempestate praefectus praetorio praesens ipse quoque adrogantis ingenii, considerans incitationem eius ad multorum augeri discrimina, non maturitate vel consiliis mitigabat, ut aliquotiens celsae potestates iras principum molliverunt, sed adversando iurgandoque cum parum congrueret, eum ad rabiem potius evibrabat, Augustum actus eius exaggerando creberrime docens, idque, incertum qua mente, ne lateret adfectans. quibus mox Caesar acrius efferatus, velut contumaciae quoddam vexillum altius erigens, sine respectu salutis alienae vel suae ad vertenda opposita instar rapidi fluminis irrevocabili impetu ferebatur.

Code par Asi'click

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 16
Mer 19 Juil - 9:08


Vous les hommes ...


Thor Odinson
Beau-frère
Ce n'est pas une amitié improbable que celle que j'entretiens avec Thor. Il est mon ami avant d'être mon beau-frère, et même si c'est parfois maladroit, il prend soin de moi avec vaillance et bonté. Nos liens se sont resserrés du fait que nous sommes deux des rares personnes qui sommes réellement attachés à Loki malgré l'adversité et depuis la perte de mes jumeaux. Je sais que s'il venait à arriver un malheur à mon mari - ce que je ne souhaite pas - Thor m'épaulerait. Il tente de me remettre dans le droit chemin, de me faire comprendre que, même si nous aimons Loki, je ne dois pas faire le mal pour son plaisir.
Loki Laufeyson
Mari
Voilà plusieurs siècles que je suis lié à Loki. Je pensais pourvoir l'aimer de tout mon être jusqu'à ma mort mais les récents événements on détruit mon cœur petit-à-petit. La perte de mes deux enfants, Vali et Narfi, ont détruit la femme qui aimait tendrement ce Dieu des mensonges ... Aujourd'hui, ne reste plus que la femme meurtrie, qui reste avec son mari car elle le doit, malgré mon amour encore présent pour lui.

Prenom P. Nom
Nom du lien
Thalassius vero ea tempestate praefectus praetorio praesens ipse quoque adrogantis ingenii, considerans incitationem eius ad multorum augeri discrimina, non maturitate vel consiliis mitigabat, ut aliquotiens celsae potestates iras principum molliverunt, sed adversando iurgandoque cum parum congrueret, eum ad rabiem potius evibrabat, Augustum actus eius exaggerando creberrime docens, idque, incertum qua mente, ne lateret adfectans. quibus mox Caesar acrius efferatus, velut contumaciae quoddam vexillum altius erigens, sine respectu salutis alienae vel suae ad vertenda opposita instar rapidi fluminis irrevocabili impetu ferebatur.
Prenom P. Nom
Nom du lien
Thalassius vero ea tempestate praefectus praetorio praesens ipse quoque adrogantis ingenii, considerans incitationem eius ad multorum augeri discrimina, non maturitate vel consiliis mitigabat, ut aliquotiens celsae potestates iras principum molliverunt, sed adversando iurgandoque cum parum congrueret, eum ad rabiem potius evibrabat, Augustum actus eius exaggerando creberrime docens, idque, incertum qua mente, ne lateret adfectans. quibus mox Caesar acrius efferatus, velut contumaciae quoddam vexillum altius erigens, sine respectu salutis alienae vel suae ad vertenda opposita instar rapidi fluminis irrevocabili impetu ferebatur.

Prenom P. Nom
Nom du lien
Thalassius vero ea tempestate praefectus praetorio praesens ipse quoque adrogantis ingenii, considerans incitationem eius ad multorum augeri discrimina, non maturitate vel consiliis mitigabat, ut aliquotiens celsae potestates iras principum molliverunt, sed adversando iurgandoque cum parum congrueret, eum ad rabiem potius evibrabat, Augustum actus eius exaggerando creberrime docens, idque, incertum qua mente, ne lateret adfectans. quibus mox Caesar acrius efferatus, velut contumaciae quoddam vexillum altius erigens, sine respectu salutis alienae vel suae ad vertenda opposita instar rapidi fluminis irrevocabili impetu ferebatur.
Prenom P. Nom
Nom du lien
Thalassius vero ea tempestate praefectus praetorio praesens ipse quoque adrogantis ingenii, considerans incitationem eius ad multorum augeri discrimina, non maturitate vel consiliis mitigabat, ut aliquotiens celsae potestates iras principum molliverunt, sed adversando iurgandoque cum parum congrueret, eum ad rabiem potius evibrabat, Augustum actus eius exaggerando creberrime docens, idque, incertum qua mente, ne lateret adfectans. quibus mox Caesar acrius efferatus, velut contumaciae quoddam vexillum altius erigens, sine respectu salutis alienae vel suae ad vertenda opposita instar rapidi fluminis irrevocabili impetu ferebatur.

Prenom P. Nom
Nom du lien
Thalassius vero ea tempestate praefectus praetorio praesens ipse quoque adrogantis ingenii, considerans incitationem eius ad multorum augeri discrimina, non maturitate vel consiliis mitigabat, ut aliquotiens celsae potestates iras principum molliverunt, sed adversando iurgandoque cum parum congrueret, eum ad rabiem potius evibrabat, Augustum actus eius exaggerando creberrime docens, idque, incertum qua mente, ne lateret adfectans. quibus mox Caesar acrius efferatus, velut contumaciae quoddam vexillum altius erigens, sine respectu salutis alienae vel suae ad vertenda opposita instar rapidi fluminis irrevocabili impetu ferebatur.
Prenom P. Nom
Nom du lien
Thalassius vero ea tempestate praefectus praetorio praesens ipse quoque adrogantis ingenii, considerans incitationem eius ad multorum augeri discrimina, non maturitate vel consiliis mitigabat, ut aliquotiens celsae potestates iras principum molliverunt, sed adversando iurgandoque cum parum congrueret, eum ad rabiem potius evibrabat, Augustum actus eius exaggerando creberrime docens, idque, incertum qua mente, ne lateret adfectans. quibus mox Caesar acrius efferatus, velut contumaciae quoddam vexillum altius erigens, sine respectu salutis alienae vel suae ad vertenda opposita instar rapidi fluminis irrevocabili impetu ferebatur.

Prenom P. Nom
Nom du lien
Thalassius vero ea tempestate praefectus praetorio praesens ipse quoque adrogantis ingenii, considerans incitationem eius ad multorum augeri discrimina, non maturitate vel consiliis mitigabat, ut aliquotiens celsae potestates iras principum molliverunt, sed adversando iurgandoque cum parum congrueret, eum ad rabiem potius evibrabat, Augustum actus eius exaggerando creberrime docens, idque, incertum qua mente, ne lateret adfectans. quibus mox Caesar acrius efferatus, velut contumaciae quoddam vexillum altius erigens, sine respectu salutis alienae vel suae ad vertenda opposita instar rapidi fluminis irrevocabili impetu ferebatur.
Prenom P. Nom
Nom du lien
Thalassius vero ea tempestate praefectus praetorio praesens ipse quoque adrogantis ingenii, considerans incitationem eius ad multorum augeri discrimina, non maturitate vel consiliis mitigabat, ut aliquotiens celsae potestates iras principum molliverunt, sed adversando iurgandoque cum parum congrueret, eum ad rabiem potius evibrabat, Augustum actus eius exaggerando creberrime docens, idque, incertum qua mente, ne lateret adfectans. quibus mox Caesar acrius efferatus, velut contumaciae quoddam vexillum altius erigens, sine respectu salutis alienae vel suae ad vertenda opposita instar rapidi fluminis irrevocabili impetu ferebatur.

Prenom P. Nom
Nom du lien
Thalassius vero ea tempestate praefectus praetorio praesens ipse quoque adrogantis ingenii, considerans incitationem eius ad multorum augeri discrimina, non maturitate vel consiliis mitigabat, ut aliquotiens celsae potestates iras principum molliverunt, sed adversando iurgandoque cum parum congrueret, eum ad rabiem potius evibrabat, Augustum actus eius exaggerando creberrime docens, idque, incertum qua mente, ne lateret adfectans. quibus mox Caesar acrius efferatus, velut contumaciae quoddam vexillum altius erigens, sine respectu salutis alienae vel suae ad vertenda opposita instar rapidi fluminis irrevocabili impetu ferebatur.
Prenom P. Nom
Nom du lien
Thalassius vero ea tempestate praefectus praetorio praesens ipse quoque adrogantis ingenii, considerans incitationem eius ad multorum augeri discrimina, non maturitate vel consiliis mitigabat, ut aliquotiens celsae potestates iras principum molliverunt, sed adversando iurgandoque cum parum congrueret, eum ad rabiem potius evibrabat, Augustum actus eius exaggerando creberrime docens, idque, incertum qua mente, ne lateret adfectans. quibus mox Caesar acrius efferatus, velut contumaciae quoddam vexillum altius erigens, sine respectu salutis alienae vel suae ad vertenda opposita instar rapidi fluminis irrevocabili impetu ferebatur.

Prenom P. Nom
Nom du lien
Thalassius vero ea tempestate praefectus praetorio praesens ipse quoque adrogantis ingenii, considerans incitationem eius ad multorum augeri discrimina, non maturitate vel consiliis mitigabat, ut aliquotiens celsae potestates iras principum molliverunt, sed adversando iurgandoque cum parum congrueret, eum ad rabiem potius evibrabat, Augustum actus eius exaggerando creberrime docens, idque, incertum qua mente, ne lateret adfectans. quibus mox Caesar acrius efferatus, velut contumaciae quoddam vexillum altius erigens, sine respectu salutis alienae vel suae ad vertenda opposita instar rapidi fluminis irrevocabili impetu ferebatur.
Prenom P. Nom
Nom du lien
Thalassius vero ea tempestate praefectus praetorio praesens ipse quoque adrogantis ingenii, considerans incitationem eius ad multorum augeri discrimina, non maturitate vel consiliis mitigabat, ut aliquotiens celsae potestates iras principum molliverunt, sed adversando iurgandoque cum parum congrueret, eum ad rabiem potius evibrabat, Augustum actus eius exaggerando creberrime docens, idque, incertum qua mente, ne lateret adfectans. quibus mox Caesar acrius efferatus, velut contumaciae quoddam vexillum altius erigens, sine respectu salutis alienae vel suae ad vertenda opposita instar rapidi fluminis irrevocabili impetu ferebatur.

Prenom P. Nom
Nom du lien
Thalassius vero ea tempestate praefectus praetorio praesens ipse quoque adrogantis ingenii, considerans incitationem eius ad multorum augeri discrimina, non maturitate vel consiliis mitigabat, ut aliquotiens celsae potestates iras principum molliverunt, sed adversando iurgandoque cum parum congrueret, eum ad rabiem potius evibrabat, Augustum actus eius exaggerando creberrime docens, idque, incertum qua mente, ne lateret adfectans. quibus mox Caesar acrius efferatus, velut contumaciae quoddam vexillum altius erigens, sine respectu salutis alienae vel suae ad vertenda opposita instar rapidi fluminis irrevocabili impetu ferebatur.
Prenom P. Nom
Nom du lien
Thalassius vero ea tempestate praefectus praetorio praesens ipse quoque adrogantis ingenii, considerans incitationem eius ad multorum augeri discrimina, non maturitate vel consiliis mitigabat, ut aliquotiens celsae potestates iras principum molliverunt, sed adversando iurgandoque cum parum congrueret, eum ad rabiem potius evibrabat, Augustum actus eius exaggerando creberrime docens, idque, incertum qua mente, ne lateret adfectans. quibus mox Caesar acrius efferatus, velut contumaciae quoddam vexillum altius erigens, sine respectu salutis alienae vel suae ad vertenda opposita instar rapidi fluminis irrevocabili impetu ferebatur.


Code par Asi'click

Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sigyn - « I'm not human » LIENS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Save The human right to food: International mission to Haiti
» mes sources et liens
» Liens emule
» Les liens de Ginny
» Tisser les liens de toute une vie... ~ Gabrielle de Vendôme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Insurrection is Near :: Avant propos :: Gestion de votre personnage :: Liens-
Sauter vers: