The Insurrection is Near : Un forum Marvel qui a fait peau neuve ! Venez incarnez vos personnages préférés !
 

 :: En jeu :: Autres pays :: Europe Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Where it all began -Feat Rick Chase

avatar
Messages : 23
Jeu 7 Sep - 0:31

Where it all began

Il savait qu'il était chanceux. Chanceux d'être né à cette époque et pas antérieurement. C'était ce que Tony se répétait parfois, alors qu'il volait à toute vitesse vers un objectif : il comblait des centaines de kilomètres de distance en un temps-record, et il savait que ça n'était pas avec les moteurs à double ou triple expansions du siècle dernier qu'il aurait pu faire cela. Alors lorsqu'il se posa lourdement sur le sol anglais, il eut une pensée pour le génie de son père, qui s'était retrouvé coincé dans une ère aux capacités technologiques limitées. Le fils cependant avait pu profiter d'une avancée considérable... mais à quel prix ?

Vers 9h il avait reçu une notification très attendue. Depuis le début de la guerre civile et des événements qui en avaient découlé (qu'il cautionnait d'ailleurs très peu), son cerveau n'avait jamais cessé de travailler, continuellement à la recherche d'une solution. Bien sûr celle-ci n'existait pas, alors il avait dû se rabattre sur des objectifs beaucoup plus modestes mais bizarrement toujours très complexes à atteindre. Il y a un peu moins de deux semaines, son I.A avait porté à son attention des éléments étranges provenant d'Europe. Plusieurs faits et signaux qui venaient rompre avec ses décâbles politiques et ces lois ridicules, le captivant plus que nécessaire. Tony avait tenté des analyses, mais rien de précis n'en était ressorti. Plus les jours passaient, plus le signal se renforçait, passant d'aléatoire à ponctuel, et de ponctuel à constant. C'est enfin au bout de 13 jours qu'il put en déduire l'origine, ainsi que la géolocalisation de l'émission. Il n'avait enregistré ce genre de technologie qu'une seule fois, et c'était durant la bataille contre les Chitauris. Il avait donc découvert un signal extraterrestre, provenant d'une petite île au large des côtes anglaises.

En fin de matinée il était arrivé sur l'île. (Avait-il déjà dit qu'il était heureux d'être né à cette époque ? Il devait très certainement l'avoir fait)
Tony avait fait ses devoirs. Les Îles Scilly s'étendaient sur 13km². Si l’île St Mary possédait 1666 habitants, les quatre autres îles habitées ne dépassaient pas 200 âmes. Pleins de petites îles inhabitées entouraient les principales. 45Km séparaient Scilly du rivage continental, soit plus que la distance entre l'Angleterre et la France : il était donc impossible de voir les côtes, et la brume très fréquente n'aidait pas (pourtant étonnement elle se concentrait plus sur la surface de l'île que près de la mer). Ici la neige était rare, mais la pluie persistante. L'atmosphère était toujours très humide, et c'est la première chose que Tony ressentit lorsqu'il ouvrit son casque. Il prit une grande inspiration alors qu'il toisait le géant de pierre qui lui faisait face. Un phare imposant, assez ancien et présentant plus d'un impact de balle (sans doute vestige d'une bataille), dominait le Nord de l'île Tresco (deuxième plus grande île, avec 180 habitants pour 5km²), et d'après sa carte un autre, identique, se trouvait tout au Sud. A l'Ouest se trouvait le village, à l'Est les ruines d'un château du 13ème siècle ainsi qu'un cimetière et une chapelle érigés au 12ème siècle par les Templiers. Au centre de l'île la végétation était plus dense, mais FRIDAY était tombée sur quelques anciens articles mentionnant un réseau de galeries souterraines creusées au 16ème-17eme siècle par des pirates. Il était indéniable que cette île, bien que moins fréquentée que St Mary, avait vu son rivage foulé par des personnes de toutes époques. C'était amusant.

Tony remarqua la voiture garée à quelques mètres de lui, et décida d'entrer dans le phare. Bien vite ses craintes furent mises de côté : la structure interne avait été consolidée avec des armatures en acier pour permettre une plus longue conservation du site. Le phare était toujours en activité, et selon les rares documents administratifs numérisés de l'île, c'était un couple qui s'en occupait. Une fois la deuxième montée de marches achevée, Stark arriva dans la salle des machines. Tout était très sombre, la seule source de lumière venait des DEL des machines. L'armure pallia très vite à ce manque de visibilité et Tony put admirer la relative modernité de l'équipement. L'endroit était assez grand, mais il n'était pas particulièrement d'humeur à fouiller et préféra s'avancer jusqu'à l'escalier à l'autre bout de la pièce, laissant la lumière jouer avec les ombres. Une fois cette volée de marches aussi montée, Stark arriva tout en haut du phare. Il nota directement l'absence d'âme vivante et se permit de regarder la mer qui s'étendait à perte de vue, sans une voile à l'horizon. En pleine journée le phare était inutile à moins qu'il y ait de la brume, et il était difficile de voir quel genre de bateau irait sur cette île de nuit. Mais il devait y en avoir, sinon pourquoi garder cette structure active ? Tony fit le tour de la pièce et remarqua deux choses : premièrement il n'y avait pas de mécanisme pour démarrer et éteindre le spot du phare à cet étage-ci, ce qui était une piètre décision. Deuxièmement, la table était mise, une sorte de tambouille, ragoût ou ratatouille il ne voulait pas trop savoir, gisait dans les assiettes, à peine tiède. Sa brillante idée d'interroger les autochtones tombaient à l'eau... et à la place apparaissait un autre mystère. Magnifique. Il referma son casque.

« FRIDAY, fais une analyse thermique et tout ce qui peut être pertinent, je veux savoir un maximum sur les allers et venus récents dans cette pièce. »

« Il semblerait que, sans grande surprise, deux personnes soient rentrées puis ressorties patron. Il y a les traces d'une troisième personne sur le seuil mais elles ne vont pas plus loin. »

Tony pencha légèrement la tête devant la simulation présentée sur son HUD. Donc le couple était sur le point de manger lorsqu'un troisième individu est arrivé ici (chose qui dans cette communauté devait relever de l'improbable), puis les trois étaient partis, sans penser à éteindre le générateur du projecteur dans la salle des machines, alors qu'ils passaient juste devant. (et qui en premier lieu ne devrait même pas être allumé)
Soit. Les urgences existaient non ? Merde, il commençait déjà à avoir un mal de tête...

Codage par Libella sur Graphiorum

____________________________


You know...
I tried so hard.
And got so far.
But in the end it doesn't even matter.
I had to fall, to lose it all.
©️ Joy

Revenir en haut Aller en bas
Where it all began -Feat Rick Chase
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» We've come a long way from where we began [Feat Juno]
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Rick Roll de la nouvelle star !
» Rick Nash fait ses bagages!
» [SUJET TERMINE] 4 but 2 - La soirée de l'improbable |Chase/Apollo/May/Ange|

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Insurrection is Near :: En jeu :: Autres pays :: Europe-
Sauter vers: