The Insurrection is Near : Un forum Marvel qui a fait peau neuve ! Venez incarnez vos personnages préférés !
 

 :: Hors jeu :: Archives / Corbeille Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fitz-Simmons... En quelque-sorte | [Jemma Smmons]






Invité
Invité
Mar 21 Avr - 15:22
Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas eu à faire une planque. Enfin, une planque...

L'aile des soins intensifs de l'hôpital Lenox Hill sentait mauvais, comme toutes les ailes de tous les hôpitaux. Un mélange écœurant de désinfectant, de sang, et d'urine, le tout maintenu dans une ambiance surchauffée, car on ne se réchauffait pas bien, quand on passait ses journées alité.
Depuis que le S.H.I.E.L.D. avait volé en éclats sur les écrans de télévision du monde entier, Coulson et ses agents étaient impossibles à joindre. Une précaution logique, qu'ils aient été du bon côté jusqu'à la fin, ou qu'ils soient des pourris d'Hydra attendant de pouvoir poignarder notre pays dans le dos. Toutes les autorités les voulaient en cellule, ou passés au détecteur de mensonge. Alors comment faire, lorsque l'on avait besoin d'eux ?

Jemma Simons était de très loin la plus expérimentée des agents scientifiques du S.H.I.E.L.D. Mon supérieur avait lourdement insisté sur la nécessité pour moi de trouver un moyen de la contacter, pour que nous puissions échanger. M. Gyrich avait l'air convaincu de la bonne foi de cette biochimiste. Moi ? Je ne me serais jamais permis de douter d'une de mes compatriotes !

À la sortie de l'ombre des agents infiltrés d'Hydra, l'agent Léo Fitz avait été hospitalisé d'urgence. Son corps, soumis à la forte pression des profondeurs, et à une anoxie prolongée, s'était plongé dans un coma de préservation, le maintenant entre la vie et la mort sans que les médecins puissent dire s'il se réveillerait un jour, et dans quel état. Pour l'heure, je l'observais, debout derrière la vitre de sa chambre. Il semblait paisiblement endormi, le moniteur qui enregistrait son rythme cardiaque pulsait avec une régularité réconfortante, et aucune alarme ne sonnait. Fitz allait bien, donc... Compte-tenu de son état comateux.

Cela faisait presque deux semaines que je venais ici, tous les jours, attendre patiemment que l'agent Simmons vienne rendre visite à son collègue. Nos services m'assuraient qu'elle était déjà passée au moins une fois, je ne voyais pas de raison à ce qu'elle ne le refasse pas. Il me fallait juste attendre. Combien de temps ? Impossible à dire...

Un peu comme le temps qu'il reste à Léo Fitz avant de ressortir du coma.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 471
Mar 21 Avr - 18:45
Ce matin, j'étais en train d'étudier comment les mutants pouvaient faire de la télépathie. Car lors de la rencontre avec Logan, j'en ai eu l'expérience. J'en avais pas dormis de la nuit. Pour moi c'était impossible, ça relever du domaine de la science fiction. L'agent Coulson l'avait remarquer que je m’acharnai à savoir ce qui c'était passé ce jour là car depuis je n'avais pas quitter le labo ou très peu. Il était d'ailleurs venu me voir me disant d'arrêter de chercher, qu'il me donné une journée de congé. J'avais légèrement soupiré et rangeais tout les papiers que j'avais sortis dans un dossier que je rangea soigneusement. Ensuite je décida de me préparer pour aller voir comment aller Fitz. Je me prépara et partis pour New York pour le voir à l’hôpital. J'étais passé chez le fleuriste prendre un bouquet de fleur et me rendis ensuite à l'hopital. Je connaissais le chemin par cœur, le faisant tout les jours pendant un temps. Je remarqua qu'un homme l'observais, je l'avais jamais vu, mais faut dire aussi que je ne connaissais pas sa famille non plus. Je m'approcha de lui et lui dis.

- Bonjour, vous êtes de sa famille ?

Je lui souris presque instinctivement. Je tremblais légèrement, l'homme était assez impressionnant.
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Mer 22 Avr - 22:39
C'est manifestement mon jour de chance ! Jemma Simmons, en chair et en os, qui se montrer enfin là où je l'attendais. Et, cerise sur le gâteau, elle me fait même la fleur de me prendre pour un proche de Fitz. Une jolie perche, que je pourrais m'empresser de saisir pour l'interroger en me faisant passer pour quelqu'un de confiance... Sauf que je ne le fais pas.

« Bonjour, agent Simmons. Agent Lenther, département de la Défense.» Un sourire d'excuse apparut sur mes lèvres.  « Et non, comme vous l'aurez certainement compris, je ne suis pas de la famille de l'agent Fitz. »

Mon choix n'est pas purement désintéressé. Jemma en savait sans aucun doute bien plus sur la vie privée de son collègue que moi. Si j'avais prétendu être un proche, elle m'aurait percé à jour en quelques secondes, et j'aurais perdu toute chance qu'elle s'ouvre à moi. En jouant carte sur table, je gardais de meilleures chances de la convaincre de m'aider. Simmons était le genre de femme qui devait apprécier qu'on soit franc avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 471
Mer 22 Avr - 23:12
Lorsqu'il ce présenta, je perdis mon sourire et la crainte fini par ce lire sur mon visage. Département de la défense ? Mais ... Que voulait-il ? On est pas des Agents d'HYDRA, nous sommes pas des terroristes. Je recula instinctivement.

- Que ... Que faite vous ici ? Vous ... Vous surveillez le mauvais endroit... Si... Si vous cherchez des ter...Terroriste c'est du cotés D'HYDRA qu'il ... Qu'il faut chercher... Le SHIELD n'a rien a voir la dedans... Bien que je sais que pour vous ... Le SHIELD ou HYDRA c'est la même chose...

J'étais trés nerveuse, ce qui fais que j'avais beaucoup de mal à parler et à formulé une phrase qui tienne la route. J'étais trés tendu et mis la mains instinctivement sur le pistolet fait dodo que je gardais toujours sur moi qui était dans mon sac à main.
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Jeu 23 Avr - 10:49
« Détendez-vous, agent Simmons. Je ne suis pas là pour vous arrêter. » Lui assurais-je pour qu'elle cesse de paniquer.

Officiellement, tout agent du S.H.I.E.L.D. devait être présumé membre d'Hydra. Sans moyen pour différencier les vrais des faux agents, le gouvernement n'avait pas d'autres options que de considérer tout agent comme un ennemi. La chasse aux sorcières recommençait, tout ça avec de forts relents de  guerre froide. Hydra avait magnifiquement réussi à nous diviser.


« Si je vous pensais terroriste, je ne vous aurais pas abordée seul. Vous auriez été cernée par des dizaines de militaires armés, et personne ne se serait donné la peine de venir vous dire bonjour. » Cette précision n'allait pas aider la pauvre Jemma à retrouver son calme, mais il fallait bien regarder la vérité en face : c'est comme ça que les choses se dérouleraient, bientôt, si Ross et compagnie prenaient les rênes.

« Je vous crois, quand vous dites que vous n'êtes pas d'Hydra. Je veux juste parler avec vous. Est-ce que cela vous dérange ? » Demandais-je doucement, pour ne pas l'effrayer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 471
Jeu 23 Avr - 14:25
Il était pas là pour m'arrêter ? Mais pourquoi était il là alors ? Surtout devant la chambre de Fitz, c'était ... Suspect. J'essayais de paraître moins paniqué mais plus je me disais " Ne panique pas " plus je paniquer. De plus, il me dis que si il me prenait pour une terroriste tout un tas de militaires sur-armé aurait débarqué. Et qui sait, peut être dopé au sérum centipéde. Je respira un bon coup pour me calmer. Il me dis ensuite qu'il veut juste me parler, je lui dis alors soulagé qu'il ne me voulait pas de mal.

- Cela ne me dérange pas, mais si on pouvait le faire ailleurs que devant Fitz ça m'arrangerai... Il est peut être dans le coma mais je pense qu'il peut tout entendre...

Je fis une moue triste, le savoir dans cet état ne me rassurée pas mais bon il était en vie et c'est l'essentiel. Je rentra alors dans sa chambre, enleva l'ancien bouquet qui était fanée pour y placer le nouveau que j'avais apporté. Je lui parla quelques instants, bien que ça faisait comme si je parlais au mur puisque aucune réponse ne me parvenait. Je lui déposa un baiser sur le front et sortis de la chambre. Je me retourna alors vers l'agent Lenther et lui dis.

- Je suis à vous, monsieur
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Jeu 23 Avr - 14:50
Par égard pour l'intimité des deux agents, je m'éloignais jusqu'à un recoin de l'hôpital où des fauteuils avaient été mis à disposition des visiteurs de l'aile. Tandis que Simmons rendait visite à son collègue, je tâchais de mettre de l'ordre dans mes idées... Il y avait tant de sujets à aborder, tan de choses à dire, et je me doutais déjà que la discussion ne me permettrait de tout mentionner. Entre ce qui risquait de choquer la scientifique, ce que je n'étais pas supposé évoquer, et ce qu'elle refuserait de me dire si je ne me montrais pas assez convaincant...

Voir Fitz lui avait manifestement fait du bien, puisqu'en venant me trouver, Jemma semblait aller mieux, et respirer un peu plus lentement.


« Asseyez-vous, je vous en prie. » Commençais-je, avant de demander doucement : « Est-ce que vous tenez le coup ? Voir votre confrère ainsi, allongé dans un lit, branché à plusieurs machines le maintenant en vie... J'imagine que ça doit être difficile à supporter. Je sais que c'est peu de choses, mais... Je peux aller vous chercher une boisson chaude, au distributeur. Du café, ou du thé, peut-être ? »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 471
Jeu 23 Avr - 15:15
J'étais un peu plus détendu que tout à l'heure et afficher un léger sourire. Il était vrai qu'habituellement je souriais toujours mais là c'était différents. Je m'installe alors à cotés de lui pour qu'on puisse " discuter ". Je me demandais bien ce qu'il me voulais. Lorsqu'il me demanda si je tenais le coup par rapport à Fitz j' hocha simplement la tête pour ne pas lui avoué que j'aurai préféré être à sa place et lui à la mienne mais bon c'est lui qui avait insisté et m'avais un peu forcé la main. Je souris lorsqu'il me proposa une boisson venant du distributeur, je lui dis alors.

- Merci mais c'est pas la peine, de plus c'est loin d'être nutritif il y a plus d'eau qu'autre chose dans ce genre de boisson. Mais bon sinon que me voulez vous, monsieur ?

Je voulais qu'il en vienne au faite car même si Coulson m'avait donné ma journée de congé, je comptais bien en profité pour essayé de comprendre ce qui c'était passé à l'institut. Cette histoire me trotait toujours dans la tête et tant que je n'aurai pas trouvé de réponses que la sciences peut expliquer, je chercherai. Je secoua la tête, comme pour en chassé l'idée et souris à l'agent.
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Jeu 23 Avr - 15:43
« Je sais bien qu'une boisson n'a rien de très nourrissant. » Une ébauche de sourire se profila sur mes lèvres, que je chassais rapidement pour ne pas avoir l'air de me moquer de mon interlocutrice. « Disons que, parfois, avoir quelque-chose de chaud à tenir entre ses mains aide, dans les moments difficiles. Ça réconforte... Pas toujours, mais on se sent un peu mieux grâce à la sensation de chaleur. La tristesse, souvent, donne froid. » Et c'était un homme qui avait découvert sa femme morte qui le disait... Enfin, je gardais ce détails pour moi. Je n'étais pas venu déballer mon histoire personnelle à l'agent du S.H.I.E.LD. Un petit sourire contrit me permit de reprendre. « Bref ! C'est vous, la biochimiste. Vous devez savoir ça bien mieux que moi... Et je vous en prie, appelez-moi Mark. »[/b]

Je n'étais pas encore tout à fait sûr de comment démarrer mon laïus. D'où ma proposition d'aller chercher de quoi se réchauffer ; j'avais à demi espéré que Simmons accepterait, me laissant plus de temps pour préparer mon speech. À défaut de mieux, j'attaquais donc, en croisant les doigts sur mes genoux :

« Au cours des deux dernières années, le gouvernement américain a été confronté à plus de phénomènes inexplicables qu'en plusieurs siècles. Nous sommes passés d'un monde normal, régie par des règles, à une espèce de tourbillon infernal où se mélangent des dieux sortis de légendes nordiques, des armures haute-technologie issues d'un film de science-fiction, des héros du passé revenus à la vie, et j'en passe... Toutes ces choses offrant de nouvelles perspectives, et de nouvelles menaces. Vous devez être familière avec les noms de Stane, Blonski, Schmidt, ou encore Lehnsherr ?

Nous, j'entends par là le gouvernement, voudrions trouver le moyen de neutraliser ces individus. En supprimant ce qui les rend dangereux : leurs pouvoirs. Et dans ce domaine, vous êtes sans doute l'une des scientifiques les plus expérimentées. Par-exemple, est-ce que cela vous intéresserait de travailler sur le sérum suppressif des pouvoirs mutants ? La formule actuelle fonctionne, mais n'est pas permanente. Nous aurions grand besoin d'une biochimiste de votre acabit pour stabiliser ses effets sur l'organisme mutant. »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 471
Dim 26 Avr - 19:06
- C'est vrai ais je préfére ne rien avoir dans les mains, si il faut ce défendre c'est beaucoup plus pratique d'avoir les mains libre lui répondis je alors avec un sourire alors qu'il entammé ce qu'il voulait me dire depuis le début.
Je l'écoutais sans dire un mot. Il me dit que le monde était confronté à des phénoménes inexpliqué, phénoméne que combat le SHIELD depuis des années soit disant passant et qui était resté sous silence avant la bataille de New York. Donc le monde n'a jamais été dans leur régles, on a juste sus protégé le monde de la réalité et ça depuis la création du SHIELD. Les avengers n'était qu'un projet parmis d'autre.
Lorsqu'il me cita les nom de Stane, Blonski, Schmidt et Lensherr je me raidi. Ses noms la biensure que je les connaissais, Schimdt était le créateur d'HYDRA celui même qui a fait que le SHIELD soit crée, pour contrer cette menace. Quand aux autres, ils étaient surveillé de prés par le SHIELD voir emprisonné pour certains. J'hocha donc la tête, pour affirmé que ses noms ne m'était pas méconnus.
Il me dit alors que le gouvernement voulait trouver un moyens de neutraliser ces personnes. Pourquoi le gouvernement voulait il ce méler de ça? Le SHIELD le fait trés bien et ça depuis des années, on a pas besoin de personnes inexpérimenter dans les pattes. Il me demanda si j'étais interéssée pour travailler sur un sérum sppressif des pouvoirs mutants. Je lui répondis alors.
- Je fais partie de l'équipe de l'agent Coulson, c'est lui même qui été à l'origine du projet Avangers avec monsieur Fury, je ne leur nuierai pas en faisant un sérum qui enléverai leur pouvoirs. De plus, les pouvoirs sont différents donc faut plusieurs sérum. Par exemple ceux de mr Banner viennent des rayon gamma, ceux de Mr Stark d'une armure, ceux de Thorr du faite qu'il ne soit pas humain et il y a bien d'autre source de pouvoir. C'est peine perdu d'essayer de crée un pseudo-sérum. Surtout si c'est pour au final que ça ce termine comme avec le sérum centipéde, c'est à dire crée des super soldat avec de super faculté. Non merci je ne veux pas être mélé à ça.
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Dim 26 Avr - 23:22
À mon grand regret (sans doute m'étais-je mal exprimé), mon interlocutrice interpréta totalement de travers mes propos. Décidé à prouver que j'appartenais à son camps, je m'empressais de rectifier, de mon ton le plus apaisant :

« Si je puis me permettre, agent Simmons, je ne crois pas avoir parlé des Vengeurs, et il n'est absolument pas dans mes projets de leur nuire. » J'insistais bien sur les derniers mots, en la fixant droit dans les yeux. « Il ne me semble avoir mentionné pour l'instant que le cas des mutants. La Confrérie, menée par Magnéto, et composée exclusivement de mutants, donc d'individus dont la source des pouvoirs est le gène mutant. Il me semble avoir lu que les progrès de la biologie permettaient "d'éteindre" un gène... Peut-être y aurait-il quelque-chose à explorer de ce côté-là ? Quant au mauvais usage qui pourrait en être fait... Là encore, je ne suis pas scientifique, mais je vois mal comment un sérum supprimant les pouvoirs pourrait en donner. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 471
Mer 29 Avr - 19:20
Je l'écouta et rougis, gêner d'avoir mal compris. Je compris alors qu'il voulait nuire à Magneto et sa confrérie. Et puis si j'aide à trouvé se " médicament " miracle je pourrais honoré ma promesse faite à Malicia. Je lui répondis alors.

- Trés bien, je veux bien aider mais à une condition, que ce vaccin reste au sein du SHIELD. J'ai plus confiance en les personnes avec les quels je travaille plutôt qu'en vous sans vouloir vous offenser. J'en parlerai à mon supérieur pour que je puisse avoir tout les outils nécessaire à ma disposition. Et le sérum pourrait avoir l'effet contraire, tout dépend de la synthèse des molécules. C'est comme avec les médicaments, quand on les synthétise, il suffis de rajouté un atome de trop et ce qui guéris devient alors poison. Sans parler des effets secondaire.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Fitz-Simmons... En quelque-sorte | [Jemma Smmons]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Fitz | If we had a monkey, we could get in.
» (#2) FITZSIMMONS // we always find our way back to each other somehow.
» Fitz Arthiew [Pouffy]
» [TERMINE]J'ai oublié d'te demander quelque chose la dernière fois... [Paige]
» Y a-t-il quelque chose qui puisse valoir ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Insurrection is Near :: Hors jeu :: Archives / Corbeille-
Sauter vers: